Éduquer les chiens dans le 19ème

Bonjour, je suis Alain Lambert, je suis éducateur canin. J’habite à Paris. Ma méthode n’est pas connue dans le monde, pas en Europe, pas en France, mais je suis assez réputé dans ma rue…

J’entraine Nérée, Youyou, Easy, Okita et d’autres toutous des Buttes Chaumont.Mon objectif est de les conduire en leurs inculquant des règles qui leur permettront d’être apprécié partout dans l’espace public.

Depuis 10 ans, je travaille à La Villette. J’entraîne les chiens sans crier et sans violence pour qu’ils soient capables d’obéir avec des enfants et des personnes handicapés.

Je ne suis pas capable de rendre votre compagnon obéissant en deux temps trois mouvements. Pour réussir l’éducation d’un chien il faut progresser tranquillement.

C’est pourquoi, je vous propose de suivre mes entrainements.

Bienvenue dans la rue Cavendish !


* La rue Cavendish est une rue de 330 mètres de long et de 12 mètres de large qui est située dans le 19ème arrondissement de Paris (Quartier du Combat). Au premier regard, elle ne frappe pas l’imagination car elle n’abrite aucun monument digne d’attirer l’attention. Il y a bien, au 41, un exotique et cosmopolite salon de massage qui génère le passage de quelques michetons mais pas de quoi faire venir la télévision. Depuis sa création, en 1883, elle porte le nom de Henry Cavendish (1731-1810) qui était un as en chimie et en physique. C’était un autiste génial qui a trouvé le moyen de calculer la masse de la terre, la composition chimique de l’eau et de contribuer à la découverte du courant électrique. C’est un peu grâce à lui et surtout à la compagnie Parisienne d’Air comprimé que la rue bénéficie, depuis 1899, des bienfaits de l’électricité. Actuellement, cette trouvaille géniale a permis, entre autre chose, d’éclairer, au 43, un bar de nuit qui permet aux riverains d’apprécier jusqu’à 3 heures du matin les joies de la vie parisienne (hurlements, vomis et autres joyeuseries). Le centre de la rue est composé d’immeubles des années soixante plutôt vieillissant. C’est le haut de la rue qui présente le mieux puisqu’il s’y trouve quelques beaux spécimens d’immeubles Haussmanniens.

L’intérêt de cette rue pour les propriétaires de chiens vient surtout du fait qu’elle permet, en partant de la rue de Meaux, de monter tranquillement jusqu’à la rue Manin qui longe le parc des Buttes Chaumont. Certains, pas la majorité heureusement, laissent quelques traces de leurs passages et oublient les bienfaits du ramassage.


 

Laisser un commentaire