Coronavirus – L’ éducation du chien en période de confinement (du 23 au 29 mars)

Lundi 23 mars 2020 – 1. Les petites promenades individuelles

Salut les copains parisiens ! C’est Alain, l’éducateur canin !

Plusieurs d’entre vous m’ont contacté, par téléphone ou par mail, pour m’expliquer qu’avec leurs chiens, par moment, c’était parfois compliqué en période de confinement. C’est pourquoi je vais essayer à distance de vous conseiller. Car pendant au moins un moins, c’est malheureux mais indispensable, on ne pourra pas s’approcher les uns des autres. Même nos chiens ne pourront pas jouer ensemble car ils doivent être sorti en gardant des distances de sécurité.

La bonne nouvelle, d’un point de vue sanitaire, c’est que les chiens ne sont porteurs en aucun cas du coronavirus. Il suffit donc de balader son toutou sans aller au contact des autres passants pour éviter de ramener cet agent infectieux à la maison. Il est beaucoup moins dangereux de promener son chien dans ces conditions que d’aller se ravitailler au supermarché ou à la boulangerie.  Pour la promenade, Il suffit de garder les mains sur sa laisse, de se les nettoyer en cas de contact avec des objets extérieurs et de garder des distances avec les autres passants. Pas la peine de promener votre chien six fois par jour, deux petites promenades suffiront à son équilibre, une le matin et une l’après midi. Car le bonheur pour votre chien c’est d’abord d’être avec vous.


Mardi 24 mars 2020 – 2. Les règles alimentaires

Les premières règles de conduite que le chien peut comprendre en entrant dans un appartement sont les règles alimentaires. La cuisine est bien évidemment pour lui un endroit très intéressant où des commandements doivent s’appliquer.

Apprenez à votre chien à se mettre assis quand vous lui donnez à manger. Vous n’aurez même pas à lui donner un ordre puisque c’est le fait de tenir la gamelle qui fera office de commandement. Soyons bien clair ici, l’alimentation n’est pas un concentré d’affection, c’est une ressource essentielle qu’il vous faudra, confinement ou pas, contrôler pour ne vous faire déborder par votre chien. Ne vous laissez pas avoir par la fixité sans sourcil d’un regard de chien.

Personnellement, quand je mange, je demande à mes chiens de sortir  de la cuisine pendant le repas. Puis je fais disparaître la restriction en prononçant un ordre essentiel : « C’est fini ! »

Attention ! En cette période de faible activité, ne lui donnez pas trop à manger !


Mercredi 25 mars 2020 – Les chiens et les enfants en confinement

En période de Coronavirus, les chiens sont des extraordinaires compagnons pour les enfants. La joie apportée par un toutou bien dans sa peau est un formidable antidépresseur tout au long de la journée. Ainsi, Thomas nous explique : »La nuit ma chienne est une présence rassurante. Le matin, je lui apprends à rapporter des objets ou à faire des positions rigolotes. Avant de me coucher je lui fais plein de gros câlins.« 

Grâce à Easy et Youyou, toute la famille n’est pas déconnectée de la réalité car les animaux nous permettent de garder un rythme naturel. Les deux promenades, les repas et les règles de conduite que vous lui donnerez à la maison vous permettront d’avoir un chien joyeux, une émotion inestimable dans cette période anxiogène.

Comme toujours, il faut respecter la nature de votre chien, en lui permettant d’avoir des périodes de tranquillité, un espace à lui où se reposer. Apprenez aussi à votre enfant à ne pas l’attraper et à ne pas le forcer à jouer.


Jeudi 26 mars 2020 – Les règles territoriales

Ce n’est pas pour rien que le chien vit avec l’homme depuis la préhistoire.Comme nous, c’est un animal qui veut contrôler un territoire. C’est pourquoi, ce serait une erreur de faire de votre appartement un grand terrain d’agility permanent. Pour avoir un chien calme et calmant, il faut créer des règles territoriales.

En période de coronavirus, nous avons donné à notre pièce principale différentes fonctions. A 11 h, nous faisons une partie de ping pong sur la table du salon, c’est pourquoi nous avons appris à Easy et à Youyou, dans cette situation,  à se mettre sur ordre sur des tapis colorés (tapis rouge-tapis bleu). On les libère avec l’ordre « c’est fini ! » à la fin de la partie.

Le salon est un endroit où l’on va jouer et entrainer notre chien mais pas tout le temps, par moment. C’est ce que nous verrons bientôt !


Vendredi 27 mars 2020 – Les marquages et la marche en laisse

Depuis l’arrivée de cette cochonnerie de coronavirus, comme des milliers d’indépendants, je n’ai plus aucune activité professionnelle mais tôt le matin, aux aurores, je promène Jezzy, le chien de mes voisins, Aline et Michel que j’ose à peine qualifier de seniors.

Ce shar pei de 2 ans a ce qu’on peut appeler un certain tempérament. Il a appris dès son plus jeune âge a faire ses besoins dehors. Il adore marquer son territoire en levant la patte ou en crottant très haut pour dire à tous les chiens du quartier qu’il est un super cador.

Sur mon parcours d’un kilomètre, je n’accepte pas qu’il marque tout le temps. Je m’arrête seulement tout les deux cent mètres en lui apprenant à faire ses besoins au commandement « Va faire tes besoins ! » Puis je lui demande d’avancer en ligne droite et de s’arrêter aux différents passages piétons.

Si vous avez, vous aussi, un chien à fort caractère, je ne peux que vous conseiller de le faire !


Samedi 28 mars 2020 – Le rapport d’objets

Chaque jour, nous organisons avec Easy et Youyou, un jeu de rapport d’objets. Voici donc la boite à proies.

Dedans il y a le Nérisson, Doudou, Renarde et chaussette.

Précisons ici, une notion fondamentale : ce qui est rare est cher ! Ces précieuses reliques ne sont pas en accès libre. Pour que nos toutous soit accros, nous ne les rendons accessibles que quelques dizaines de minutes par jour.

Pour être intéressant le jeu d’avoir un enjeu, c’est pourquoi il y a toujours une part de frustration pour avoir beaucoup de motivation. Il faudra donc une immobilité parfaite avant d’envoyer votre chien faire sa quête.

Attention ! Quand il vous rapportera l’objet, vous ne serez pas concurrent vous serez complémentaire. Ne tirez pas sur la proie pour la récupérer, attendez qu’il pose l’objet dans votre main pour la renvoyer immédiatement.

Et si le chien n’est pas assez motivé, récupérez les objets et arrêtez le jeu immédiatement…

A vous de jouer !

Alain Lambert

 

Laisser un commentaire